18 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

jacques Halbronn Le corps et la tête comme dialectique fondamentale. La femme et le robot

Le  corps et la tête comme dialectique fondamentale. La femme et le robot.

par  Jacques  Halbronn

On oppose souvent le corps et l’âme mais ne serait-il pas préférable de distinguer entre le corps et la tête, ce qui serait sensiblement plus concret?

Quel est le chatiment supreme sinon celui qui consiste séparer la tête du corps par la décapitation? Mais que vaut sur le plan social, un corps sans tête, c’est à dire sans chef, mot qui signifie tête (racine caput, qui a donné capitaine)?

On peut d’ailleurs regretter que le français utilise un terme aussi peu intéressant que tête, terme qui signifie en gros un vase, parce que notre tête a cette forme.  Le mot chef serait préférable  parce qu’il   est celui qui désigne aussi le maître,mais tant qu’à faire nous  serions tentés par un capitaine bien plus que par l’anglais leader.  Car l’important c’est de souligner le fait que le chef est au peuple ce que la tête est au corps. Les Chrétiens ne s’y sont pas trompés qui déclarent que Jésus est la tête de l’Eglise. Que vaudrait en effet  un corps sans tête?

Selon nous, la cyclologie  astrale traiterait avant tout de cette question de la tête et du corps, c’esr à dire de l’homme  et de ce qui l’entoure et que nous avons appelé sa « maisonnée », (le mot écologie (comme économie)  vient d’une racine grecque qui signifié maison). Tantôt le corps et la tête se rejoignent, se conjoignent, tantôt ils se séparent.

Nous dirons que le corps, c’est Saturne et la tête, les 4 étoiles fixes royales (Aldébaran, Regulus, Antarés et Fomalhaut). Quand Saturne/Kronos  est aussi éloigné que possible des dites étoiles, le corps tend à vouloir se libérer de la tête. A contrario, quand Saturne se conjoint à l’une d’entre elles,  le tête et le corps s’unissent, se réunissent.  Nous parlerons pour illustrer cette problématique de dé-capitation et  de re-capitation.

On retrouve là peu ou prou l’idée de Lutte des Classes, développée notamment par Karl Marx au XIXe siècle mais sans qu’il ait pu en fournir un soubassement « scientifique » comme nous le faisons.

Rappelons que pour nous, l’astrologie concerne avant tout les femmes et seulement indirectement les hommes. Au fond, l’astrologie serait une composante d’une météorologie sociale dont l’homme doit s’accommoder ou se protéger comme des intempéries ou de la canicule. Cette relation des femme aux astres  en fait des êtres intermédiaires entre les hommes et les machines.

Pour nous, les femmes sont assimilables  anatoimiquement au corps  tout comme les hommes le seraient à la tête. En phase de dé-capitation-Saturne étant au mi-point  entre deux des 4 étoiles fixes royales-les femmes caressent l’espoir de pouvoir totalement se passer des hommes lesquels appartiendraient au passé à l’instar d’un vieil oncle à héritage!

On connait ces femmes -assistantes sociales,  thérapeutes, responsables de « bonnes œuvres » qui se dévouent « corps et âme » à leurs protégés, leurs patients, leurs ouailles et qui ne vivent pas bien l’idée de se vouer à un homme, qu’elles admireraient et chériraient. Mais cycliquement,  toutes les femmes sont écartelées par ces deux perspectives, celle de s’occuper d’une humanité souffrante et celle de se faire la muse d’un « battant », d’un pionnier, en avance sur tout le monde.

Il  revient donc à l’astrologue, en se servant des outils que nous lui fournissons, d’accompagner les femmes mais aussi les couples, inévitablement affectés par de telles fluctuations et revirements, de parvenir à une certaine harmonisation et notamment d’anticiper sur ce qui va se produite tôt ou tard dans l’esprit des femmes, avec cette alternative récurrente d’attachement et de détachement, de missionnaire au service de l’humanité en peine et  de loyauté envers un homme qu’elles respectent et qu’elles suivent dans sa démarche personnelle.

Ce sont là deux moments qui ne durent pas très longtemps et qui sont espacés en gros de 3 ans .Ces moments assez brefs sont heures de vérité à négocier avec un certain tact et de l’empathie.

Cela vaut, on l’aura compris, autant pour la vie privée que pour la vie publique, pour la famille comme pour l’entreprise car tout est en résonance et fait boule de neige, ce qui est le propre de la synchronie.

En période de séparation entre le corps et la tête, l’activité humaine devient plus routinière. On cherche un ciment qui puisse souder les gens entre eux et cela revient à réveiller des atavismes très anciens, d’ordre religieux, national, linguistique, culturel, traditionnel. L’heure est  alors  à un consensus permettant de faire  avancer la société « comme un seul homme », d’un seul et même pas. Telle est la raison d’être des révolutions « populaires », « populistes ».

En revanche, lors du « retour » du « corps » (Saturne) vers la tête (étoile fixe royale); le systéme a des ratées. Cela ne tourne plus très rond  et Saturne - à l’instar de l’enfant prodigue – retourne vers les étoiles fixes sus dites, c’est alors littéralement un « conjonction », au sens astrologique du terme même si bien évidemment cette conjonction n’existe que visuellement, par un effet de perspective car il est clair que Saturne ne tourne pas réellement autour des dites étoiles mais uniquement autour du Soleil. Il reste qu’il y a bel et bien signal, à l’instar d’un interrupteur qui ouvre et qui ferme la connexion.

Dans le langage courant, on dit de telle chose que cela n’a ni queue ni tête, on parle aussi de tête à queue, c’est  à dire de renversement.  on sait que la rencontre entre la tête et la queue a pour nom ouroboros dans une logique circulaire. La queue, c’est le corps mais il est intéressant de prendre le terme au figuré  quand on dit qu’il y a là queue à un guichet, c’est à dire un groupe de personnes. Une personne- à elle seule-  ne forme pas une queue pas plus qu’une (seule) hirondelle ne fait le printemps.  En ce sens, la queue est une sorte de « foule », ce qui est « lunaire », selon la tradition astrologique et qu’est ce que la Lune sans le Soleil, elle qui n’a pas de luminosité qui lui soit propre. On dira, à l’inverse, que la tête c’est le Soleil dont la lune serait le reflet qui ne brillerait que par lui.

Le cas de la Lune est intéressant car à la fois elle exerce un certain pouvoir et à la fois ce pouvoir ne lui appartient pas  L’on peut donner du pouvoir même sur soii-même à ce qui n’en a pas.

L’Annonciation à Marie qu’elle aura un enfant sans avoir été déclenchée par un homme (Evangile selon Luc) est d’une singulière actualité de nos jours et de fait la phase de séparation de la tête et du corps prend de nos jours une signification singulière. Car qu’est ce qu’une machine qui n’a pas besoin d’être actionnée par un homme sinon un robot? La « Sainte Vierge » serait donc en quelque sorte la préfiguration du robot lequel tendra  de plus en plus à une certaine autonomie. En ce sens, l’Evangile exprime là une problématique à la fois très nouvelle et très ancienne. En phase d’éloignement  maximum de Saturne, le lien entre les deux sexes se distendent, l’homme n’étant plus alors que l’image d’un passé révolu, obsoléte, dont il convient de tourner la page. Mais à chaque fois, toute cette « ubris » n’a qu’un temps et le soufflé retombe à l’instar d’un Icare stoppé  dans son vol oui d’un Sisyphe dont le rocher va dévaler du sommet atteint,  encore et encore.

Espérons donc que cette clef que nous fournissons aux astrologues  leur sera utile. Mais la simplicité de son maniement devrait amener des personnes totalement extérieures  à la culture astrologique à s’y intéresser et à prendre la reléve de praticiens qui ne jurent que par l’astrologie alors que celle-ci ne fournir que quelques données utiles, dans le temps et dans l’espace, non pas tant sous la forme de phases que de moments  permettant une nouvelle prise de conscience, en un  balancement incessant entre fascination et rejet des femmes par rapport au pouvoir masculin..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB

18 07 16

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Catheprdm |
Cathocevennes |
Amour777 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Uliscom
| Homélies pour l'année ...
| Ecoute la vie en toi