16 janvier 2017 ~ 0 Commentaire

Jacques Halbronn Les mots français dans certains hymnes en langue anglaise et allemande

Les mots français dans certains hymnes en langue anglais et allemande/ Réflexions sur une imprégnation durable.

par  Jacques Halbronn

 

Les mots français sont comme les pâtes, on peut les mettre à toutes les sauces, y compris à la sauce anglaise ou à la sauce allemande. Nous pensons que l’on peut parler d’une francophonie anglaise et d’une francophonie allemande dans la mesure où de plus en plus l’on admet que le français puisse revêtir des formes diverses et cohabiter avec d’autres langues.

Pour étayer de façon frappante le fait que l’anglais et l’allemand sont des langues qui sont marquées de l’empreinte du français, il nous est apparu utile de relever les mots français

figurant dans trois hymnes célébres. En effet, on, aurait pu s’attendre à ce que ces hymnes nécessairement marqués par un certain nationalisme auraient évité d’utiliser des mots appartenant à une autre lahgue et à un autre peuple. Or, force est de constater qu’il n’en est rien, soit parce que la conscience de l’emprunt n’existe pas, soit du fait d’une certaine  fascination pour la France, la « Grande Nation », et en quelque sorte d’un mimétisme d’appropriation et d’identification.

Nous fournissons ci- après le texte en langue originale et une traduction française qui circule sur wikipedia: Il sera intéressant par ailleurs d’examiner dans combien de cas le traducteur se contente de récupérer le terme français d’origine, ce qu’il ne fait pas systématiquement. On notera aussi le phénoméne des rimes qui font qu’un mot français placé en fin de vers correspondra à un autre mot français ayant la même finale.

The Star-Spangled Banner (La Bannière étoilée)


O say, can you see by the dawn’s early light, Ô, dites-moi, voyez-vous aux premières lueurs de l’aube,
What so proudly we hailed at the twilight’s last gleaming, Ce que nous saluions si fièrement aux dernières lueurs du crépuscule,
Whose broad stripes and bright stars, through the perilous fight, Ce dont les larges bandes et les étoiles brillantes, dans la bataille périlleuse,
O’er the ramparts we watched, were so gallantly streaming? Que par-dessus les remparts nous observions, flottaient si vaillamment?
And the rockets’ red glare, the bombs bursting in air Et l’éclat rouge des fusées, les bombes explosant dans les airs,
Gave proof through the night that our flag was still there. Prouvaient tout au long de la nuit que notre drapeau était toujours là.
O, say does that star-spangled banner yet wave Ô, dites-moi, est-ce que la bannière étoilée flotte encore
O’er the land of the free and the home of the brave? Sur la terre de la Liberté et la patrie des courageux ?
On the shore, dimly seen through the mists of the deep Sur nos côtes, cachées par les brumes épaisses,
Where the foe’s haughty host in dread silence reposes, Où les orgueilleuses armées ennemies reposent dans un silence de mort,
What is that which the breeze, o’er the towering steep, Qu’est-ce que cette brise intermittente, le long du versant,
As it fitfully blows, half conceals, half discloses? Nous dévoile et nous cache ?
Now it catches the gleam of the morning’s first beam, À présent elle capture l’éclat du premier rayon de soleil,
In full glory reflected now shines in the stream Nous le renvoie dans toute sa gloire, maintenant elle brille dans le vent
Tis the star-spangled banner! Oh long may it wave C’est la bannière étoilée ! Oh puisse-t-elle longtemps flotter
O’er the land of the free and the home of the brave. Sur la terre de la Liberté et la patrie des courageux.
And where is that band who so vauntingly swore Et où est cette horde qui jurait dédaigneusement
That the havoc of war and the battle’s confusion, Que les foudres de la guerre et la désolation des combats
A home and a country should leave us no more! Ne nous laisseraient ni terre ni patrie !
Their blood has washed out of their foul footsteps’ pollution. Leur sang a purifié la terre qu’ils ont foulée.
No refuge could save the hireling and slave Aucun refuge n’a pu sauver leurs mercenaires et leurs esclaves
From the terror of flight and the gloom of the grave De la terrible déroute et de la misère de la tombe
And the star-spangled banner in triumph doth wave Et la bannière étoilée dans son triomphe flotte
O’er the land of the free and the home of the brave. Sur la terre de la Liberté et la patrie des courageux.
O! thus be it ever, when freemen shall stand Ô ! Qu’il en soit toujours ainsi, que les hommes libres protègent
Between their loved home and the war’s desolation! Leur patrie chérie des désolations de la guerre !
Bles’t with victory and peace, may the heaven rescued land Béhttp://www.fslhomeworktoolbox.ca/toolbox/internet_terminology/computer_vocab_eng.phpnie par la victoire et la paix, que la patrie protégée par le ciel
Praise the Power that hath made and preserved us a nation. Loue le Puissant qui a créé et préservé notre nation.
Then conquer we must, when our cause it is just, Alors nous vaincrons, car notre cause est juste,
And this be our motto: « In God is our trust ». Et ce sera notre devise : « En Dieu est notre foi ».
And the star-spangled banner in triumph shall wave Et la bannière étoilée dans son triomphe flotterat tout comme control, insert, delete, escape, pause etc
o’er on the land of the free and the home of the brave Sur la terre de la Liberté et la patrie des courageux.

Mots français utilisés (dans le désordre) dans l’hymne américaint tout comme control, insert, delete, escape, pause etc

banner, brave, triumph, conquer, cause, preserved, Power, nation, praise,  rescued, peace, victory, desolation, proudly, early, brave, terror,  battle, confusion, vauntingly, hailed, perilous, slave, ramparts, gallantly, bombs, air, pollution, proof, haughty, silence, reposes, reflected,  conceals, disclose, breeze; leave, country, refuge

Certains cas peuvent être sujets à débat mais la statistique n’en reste pas moins assez édifiante, à savoir plus d’une trentaine d’emprunts. Nous n’avons pas compté les répétitions.

 

 

 

Version originale et traduction française
Paroles en anglais Traduction en français

God save our gracious Queen,
Long live our noble Queen,
God save the Queen!
Send her victorious,
Happy and glorious,
Long to reign over us;
God save the Queen!

O Lord, our God, arise,
Scatter her enemies,
And make them fall!
Confound their politics,
Frustrate their knavish tricks,
On Thee our hopes we fix,
God save us all!

Thy choicest gifts in store
On her be pleased to pour ;
Long may she reign ;
May she defend our laws,
And ever give us cause
To sing with heart and voice:
God save the Queen !

Que Dieu protège notre gracieuse Reine,
Longue vie à notre noble Reine,
Que Dieu protège la Reine !
Rends-la victorieuse,
Heureuse et glorieuse ;
Que soit long son règne sur nous,
Que Dieu protège la Reine !

Ô Seigneur, notre Dieu, surgis
Disperse ses ennemis
Et fais-les chuter ;
Confonds leurs complots,
Déjoue leurs conspirations de filou !
En Toi, nous mettons notre espoir ;
Que Dieu nous protège tous !

Veuille bien verser sur elle
Tes dons les plus précieux ;
Puisse-t-elle régner longuement ;
Puisse-t-elle défendre nos lois
Et nous donner toujours raison
De chanter avec cœur et à pleine voix :
Que Dieu protège la Reine !

Notre recension (dans le désordre)  du God Bless the King (Queen)

cause, laws, defend; reign, long, pleased; choicest, fix, frustrate; politics; confound, enemies, glorious, victorious, noble, voice, save, gracious.

Sur un texte nettement plus bref que l’hymne nord américain, une bonne quinzaine d’emprunts.

 Notre troisiéme document est le Horst Wessel, entoné par les SA nazis/

.

Version originale Traduction

Die Fahne hoch!
Die Reihen fest (dicht/sind) geschlossen!
SA marschiert
Mit ruhig (mutig) festem Schritt
|: Kam’raden, die Rotfront und Reaktion erschossen,
Marschier’n im Geist
In unser’n Reihen mit :|

Le drapeau haut
Les rangs bien serrés.
(La) SA marche (défile)
D’un pas calme et ferme (courageux) !
Dans nos esprits les camarades fusillés par le Front rouge et la Réaction.
Marchent (Défilent) dans nos rangs avec nous !

Die Straße frei
Den braunen Bataillonen
Die Straße frei
Dem Sturmabteilungsmann!
|: Es schau’n aufs Hakenkreuz voll Hoffnung schon Millionen
Der Tag für Freiheit
Und für Brot bricht an :|

Libre la rue
Pour les bataillons bruns.
Libre la rue
Pour le membre de la Section d’Assaut !
Des millions, remplis d’espoir, regardent déjà la croix gammée.
Le jour de la liberté
Et du pain arrive.

Zum letzten Mal
Wird Sturmalarm (-appell) geblasen!
Zum Kampfe steh’n
Wir alle schon bereit!
|: Schon (Bald) flattern Hitlerfahnen über allen Straßen (über Barrikaden)
Die Knechtschaft dauert
Nur noch kurze Zeit! :|

Pour la dernière fois
Retentit l’appel au combat
Déjà nous sommes tous prêts.
Bientôt les drapeaux hitlériens flotteronnt dans toutes les rues (sur les barricades)
La servitude ne durera plus longtemps!

Die Fahne hoch!
Die Reihen fest (dicht/sind) geschlossen!
SA marschiert
Mit ruhig (mutig) festem Schritt
|: Kam’raden, die Rotfront und Reaktion erschossen,
Marschier’n im Geist
In unser’n Reihen mit :|

 

Notre recension (dans le désordre): une douzaine d’emprunt:

marschiert,  ‘(Rot)front,  Reaktion,  dauert, kurze,  Barrikaden, (Sturm)alarm, appell, Milionen, Bataillonen, braun,  Fahne, kreuz,  frei, flattern, Kamrad.

 

Pour d’autres sondages : cf  notre étude sur le Judenstaat de Herzl (Ed Ramkat 2002) en ce qui concerne le nombre de mots français. cf aussi une étude sur les mots français dans le Manifeste du Parti Communiste de Marx et Engels

et notre mémoire de DEA (Université Lille III 1981) consacré à une traduction de français en anglais d’un traité d’astrologie du XVIe siècle où nous montrions que le traducteur anglais avait conservé à peu près systématiquement les mots français existant en anglais et peut être dans certains cas les avaient adoptés.

 

Que conclure de telles observations?Que le français s’exporte bien et durablement et qu’il semble bien difficile pour l’anglais, notamment, qui est dans notre colimateur -de faire machine arrière. Inversement si l’on étudie la Marseillaise, on ne trouvera pas un seul mohttp://www.fslhomeworktoolbox.ca/toolbox/internet_terminology/computer_vocab_eng.phpt repris tel quel d’une langue germanique et de nos jours un magazine français ne comporte qu’un nombre dérisoire de mots repris tels quels d’autres langues en comparaison de ce qui se passe en sens inverse.

Le probléme, c’est que la plupart des Anglophones- que ce soit de naissance ou par le fait de l’apprentissage langue étrangère – ignorent de tels faits de langue, ce qui laisse à penser que leur éducation linguistique laisse à désirer. Il y a comme une sous-éducation qui conduit à  un véritable sottisier. Quand on entend un anglophone déclarer qu’il ne parle pas le français, il serait bon qu’il ajoutât immédiatement : »mais je sais que je me sers de milliers de mots issus de cette langue ». Ce qui nous interpelle au regard de la francophonie et pour notre part, les anglophones devraient pouvoir être englobés dans ce champ dont on connait par ailleurs la diversité et d’ailleurs, plus cette diversité des applications du français sera considérée et moins l’intégration de l’anglais au sein de la dite sphère francophone pourra surprendre, par ldelà les différences de prononciation, de signification, de grammaire.

Mais d’un autre côté, il serait bon que les francophones évoluâssent dans leur approche de leur langue et qu’ils acceptent de la réformer comme l’outil qu’elle est vouée à devenir plus que jamais;  En tout état de cause, il y a une guerre à venir entre l’anglais et le français, à savoir qui « avalera » l’autre car en tout état de cause, le statu quo ne fait pas sens, ni scientifiquement, ni économiquement.

En ce sens,  nous avons entrepris une description critique du français en le considérant comme un produit  « made in France » voué à s’améliorer, ce qui exige une certaine coopération avec les francophones à l’instar des adaptations qui nous sont régulièrement demandées pour nous adapter à l’usage de nouveaux produits.

En un temps, où l’on s’interroge sur l’avenir de l’identité française, il nous semble singulièrement urgent, de valoriser ce bien commun, lequel constitue un atout de première grandeur pour le rayonnement de la francophonie, à condition bien entendu de ne pas s’en tenir http://www.fslhomeworktoolbox.ca/toolbox/internet_terminology/computer_vocab_eng.phpà une vision étriquée de la langue tout comme d’ailleurs de la nation. On peut parler d’une extraordinaire diaspora des mots français dans le monde et au lieu de se plaindre de la baisse du nombre de locuteurs francophones, il serait bon de se demander si l’on n’a pas oublié de compter les anglophones au sein d’un tel dénombrement.

Tout comme nous regrettions plus haut la sous-éductaion des anglophones quant à ce qu’ils doivent aujourd’ »hui comme hier et comme demain au français, force est de constater que la sous-éducation des francophones n’a rien à leur envier car la plupart d’entre eux ignore la dimension de cette imprégnation du français  voire même sont obnubilés par les quelques mots anglais qui sont en usage en France, lesquels mots sont d’ailleurs bien souvent d’origine française, ce qui se conçoits statistiquement.  Un mot comme ‘Enter »  qui figure sur tous les ordinateurs est du français purement et simplemen  Nous avons ainsi relevé tous les mots anglais d’origine française  figurant dans un lexique infortmatique bilingue et qu’il faudrait supprimer si l’on décidait de defranciser l’anglais à commencer par le PC, le personal computer :

acccess, application, attached (file), save, mark, cable, cache,  central processing unit (!), columns, directory, domain, disk, editing; export, electronic, page, identity, illegal, message, lines, on line, existing file, printed, document, privacy, plagiarism, screen, search, phone, texte, touch pad, viewer, webcam(era), social (network) ou encore delete, suppress, escape, insert que l’on trouve sur les touches de tout ordinateur/

Il semble que les enseignants d’anglais en pays francophone devraient sensibiliser leurs éleves à ce phénoméne si les enseignants de français ne s’en chargent pas.

 

 

 

 

 

JHB

19 01 17

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Catheprdm |
Cathocevennes |
Amour777 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Uliscom
| Homélies pour l'année ...
| Ecoute la vie en toi