25 avril 2017 ~ 0 Commentaire

jacques Halbronn Au sujet d’une présentation embrouillée de la production nostradamique

Au  sujet  d’une  présentation  embrouillée  de   la production  nostradamique

par  Jacques Halbronn

 

En 2012, André Vauchez a dirigé un collectif intitulé Prophéties et prophétisme.(Ed. Seuil). Parmi les contributeurs, nous nous intéresserons à la partie rédigée par Jean-René Armogathe et qui traite, entre autres,  de Nostradamus. Cet auteur dont nous avons suivi le séminaire à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes,(Ve section)  il y a un quinzaine d’années, cite trois de nos publications dans sa bibliographie.(p.203). dont  nos Documents Inexploités  sur le phénoméne Nostradamus (2002) et notre thèse d’Etat (soutenue en1999),  Le Texte prophétique en France. Formation et fortune, Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d’Ascq 2001, sans mentionner notre post-doctorat soutenu à l’EPHE, en 2007 , sous la direction de Louis Le Chatelier. Le dominicain Jean Giffré de Réchac et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle.(consultable sur le site propheties.it)!. Armogathe signale également les travaux du regretté Pierre Brind’amour (1993 et 1996) ainsi que les éditions des textes  dont se chargea Robert Benazra.(1984-1993) mais ne signale pas les bibliographies chronologiques  de Chomarat  ou du dit Benazra (1989-1990)

Nous restituons le passage d’Armogathe sur les éditions nostradamiques (pp. 164 -165):

« La production littéraire est l’objet de débats sur l’attribution et la datation des traités (sic). On lui attribue des almanachs parus entre 1550 et 1556, qui contiennent des calendriers (..) et un tableau de pronostications sur l’avenir. A ces textes en prose Notre-Dame (sic) ajouta à partir de 1555 des prophéties rimées dont une partie fut réunie en 1605 sous le titre de Présages. Publiées entre 1555 et 1558, ces Centuries sont composées de dix suites (parfois incomplètes) de 100 quatrains ».

Le « résumé » qu’Armogathe nous propose, en quelques lignes,  à la suite de ses lectures,  n’est guère satisfaisant. Certes, il signale qu’il y a débat autour de la datation de ce qu’il appelle étrangement des « traités ».  Il indique que des almanachs sont parus sous le nom de Nostradaus entre 1550 et 1556  alors que l’on en connait  pour les années suivantes (cf Nostradamus,  Présages en vers 1555-1567, présages en prose 1550-1559.. Présentation par   B. Chevignard, aux mêmes éditions du Seuil,,   en 1999,  où parait le dit recueil).

Ensuite Armogathe,  qu’à partir de 1555, Nostradamus ajoute des « prophéties rimées » et de fait, les almanachs sont agrémentés de quatrains, en général un par mois. Et en effet, ces quatrains seront rassemblés sous le titre de « Présages » dans les éditions des Centuries  du XVIIe siècle mais ne paraitront jamais isolément.

Puis Armogathe nous explique que ces « centuries » furent publiées entre 1555 et 1558″.  On peut penser que le lecteur non averti  ne sait  trop quoi comprendre d’un tel exposé.  Est-ce que ces centuries sont les  quatrains parus avec les almanachs et dont on lui a dit  qu’ils avaient été rassemblés en 1605 et est-ce que « ces centuries »   dont on nous parle et qui seraient parues entre 1555 et 1558,  désignent  ces mêmes   »présages » publiés en 1605?

Armogathe semble confondre les quatrains des almanachs, effectivement appelés présages, et les quatrains des Centuries  qui n’ont pas accompagné les almanachs même s’ils sont inspirés par leur contenu, comme nous l’avons montré dans nos travaux. Or, entre 1555 et 1558, en tout état de cause, ce ne sont pas dix centuries (comme Armogathe l’indique) mais sept centuries qui seraient parues, les centuries VIII à X  faisant l’objet d’un second volet  supposé paru en 1568, si l’on admet les datations d’éditions que pour notre part nous considérons comme des contrefaçons antidatées.

Voilà  donc le traitement auquel aura conduit  tout le travail de recherche bibliographique sur Nostradamus mené intensément pendant une trentaine d »années. à partir des années 80, tel qu’il se présente dans cet ensemble ambitieux dirigé par André Vauchez. No comment!

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB

25. 04. 17

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Catheprdm |
Cathocevennes |
Amour777 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Uliscom
| Homélies pour l'année ...
| Ecoute la vie en toi