26 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

jacques Halbronn Exode III, un chapitre trafiqué

Exode III, un chapitre trafiqué

par  Jacques  Halbronn

Le troisiéme chapitre du Livre de l’Exode porte les marques de plusieurs retouches, ce qui en fait l’objet de diverses interprétations. Il serait bien naif de prendre son contenu à la lettre ou de le considére comme une suite logique alors qu’il s’agit des effets d’interpolations/

C’est ainsi que le verset 6 du dit chapitre III se présente ainsi:

 

6 Il ajouta: *«Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob.» Moïse se cacha le visage, car il avait peur de regarder Dieu.

 

Ici, Dieu se présente à Moise  comme le « Dieu de ton père » . Mais l’on notera que la présentation ne renvoie pas nécessairement à un monothéisme, sinon dans l’acception d’un dieu personnel propre à tel ou tel personnage.

Au verset 13, la forme « le Dieu de ton père »   est remplacée – si l’on peut dire- par « Le Dieu de vos ancétres ». On pourrait répondre évidemment que dans un cas Dieu s’adresse à Moise alors que dans le second, Dieu s’adresse au peuple hébreu par l’intermédiaire de son messager Moïse.

15 Dieu dit encore à Moïse: «Voici ce que tu diras aux Israélites: ‘L’Eternel, le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous.’ Tel est mon nom pour toujours, tel est le nom sous lequel on fera appel à moi de génération en génération.

Cette fois, Dieu déclare que « tel est mon nom », c’est à dire « le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham etc »  et c’est donc ainsi qu’il conviendrait de l’invoquer. Ce passage se retrouve non pas dans le Shéma Israel mais dans la Amida qui lui fait suite alors que dans le Shéma, l’on se contente de Elohénou, que nous traduirons par « nos dieux », Elohei étant un  » état construit » sur lequel vient se greffer la marque d’un possessif.

 

 

Mais pourquoi, au verset 6,  n’est-il pas précisé « dieu de tes ancétres » au lieu de « dieu de ton père »? On a la même racine « Av », pour père.

Nous pensons  que le second texte fait seul référence et que le premier aura été ajouté de façon à faire de Moise un Hébreu, ce qu’il n’est pas , à notre avis, ce que montre le verse 10:

10 Maintenant, vas-y, je t’enverrai vers le pharaon et tu feras sortir d’Egypte mon peuple, les Israélites.»

Dieu ne dit pas « ton peupl » mais bien « mon peuple », selon le chant bien connu  « Let my people go ».

Par ailleurs, au verset 13, autre son de cloche, c’est l’apparition du tétragramme:

 

13 Moïse dit à Dieu: «J’irai donc trouver les Israélites et je leur dirai: ‘Le Dieu de vos ancêtres m’envoie vers vous.’ Mais s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?»
14 Dieu dit à Moïse: «Je suis celui qui suis.» Et il ajouta: «Voici ce que tu diras aux Israélites: ‘Je suis » m’a envoyé vers vous.’»

Or, selon nous, cet être qui se dit « Je suis celui qui suis » est d’une autre nature que le dieu qui se  déclarait « le dieu de vos ancétres etc »

Mais, un peu plus loin,  au verset 18, on lit que ce Dieu est « le dieu des Hébreux » et non ce dieu « qui est »

Tu iras avec les anciens d’Israël trouver le roi d’Egypte et vous lui direz: ‘L’Eternel, le Dieu des Hébreux, s’est présenté à nous »

 

 

 

Exode 3

3 Moïse était devenu berger du troupeau de son beau-père Jéthro, le prêtre de Madian. Il conduisit le troupeau derrière le désert et vint à la montagne de Dieu, à Horeb.
2 *L’ange de l’Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson. Moïse regarda et vit que le buisson était tout en feu sans être consumé.
3 Moïse dit: «Je veux faire un détour pour voir quelle est cette grande vision et pourquoi le buisson ne brûle pas.»
4 L’Eternel vit qu’il faisait un détour pour regarder. Dieu l’appela du milieu du buisson en disant: «Moïse! Moïse!» Il répondit: «Me voici!» 5 Dieu dit: «Ne t’approche pas d’ici, *retire tes sandales, car l’endroit où tu te tiens est une terre sainte.»
6 Il ajouta: *«Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob.» Moïse se cacha le visage, car il avait peur de regarder Dieu.
7 L’Eternel dit: *«J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte et j’ai entendu les cris qu’il pousse devant ses oppresseurs. Oui, je connais ses douleurs.
8 Je suis descendu pour le délivrer de la domination des Egyptiens et pour le faire monter de ce pays jusque dans un bon et vaste pays, un pays où coulent le lait et le miel; c’est l’endroit qu’habitent les Cananéens, les Hittites, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.
9 Maintenant, les cris des Israélites sont venus jusqu’à moi, j’ai aussi vu l’oppression que leur font subir les Egyptiens.
10 Maintenant, vas-y, je t’enverrai vers le pharaon et tu feras sortir d’Egypte mon peuple, les Israélites.»

Objections de Moïse

11 Moïse dit à Dieu: «Qui suis-je, moi, pour aller trouver le pharaon et pour faire sortir les Israélites d’Egypte?» 12 Dieu dit: «Je serai avec toi. Voici pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie: quand tu auras fait sortir le peuple d’Egypte, vous servirez Dieu sur cette montagne.» 13 Moïse dit à Dieu: «J’irai donc trouver les Israélites et je leur dirai: ‘Le Dieu de vos ancêtres m’envoie vers vous.’ Mais s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?»
14 Dieu dit à Moïse: «Je suis celui qui suis.» Et il ajouta: «Voici ce que tu diras aux Israélites: ‘Je suis m’a envoyé vers vous.’»
15 Dieu dit encore à Moïse: «Voici ce que tu diras aux Israélites: ‘L’Eternel, le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous.’ Tel est mon nom pour toujours, tel est le nom sous lequel on fera appel à moi de génération en génération.
16 Va rassembler les anciens d’Israël et dis-leur: ‘L’Eternel, le Dieu de vos ancêtres, m’est apparu, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Il a dit: Je m’occupe de vous et de ce qu’on vous fait en Egypte.
17 J’ai dit: Je vous ferai monter de l’Egypte, où vous souffrez, dans le pays des Cananéens, des Hittites, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, un pays où coulent le lait et le miel.’
18 Ils t’écouteront. Tu iras avec les anciens d’Israël trouver le roi d’Egypte et vous lui direz: ‘L’Eternel, le Dieu des Hébreux, s’est présenté à nous. Permets-nous maintenant de faire trois journées de marche dans le désert pour offrir des sacrifices à l’Eternel, notre Dieu.’
19 Je sais que le roi d’Egypte ne vous laissera pas partir à moins d’y être contraint par une forte intervention.
20 J’interviendrai et je frapperai l’Egypte par toutes sortes de prodiges que j’accomplirai au milieu d’elle. Après cela, il vous laissera partir.
21 Je gagnerai même la faveur des Egyptiens à ce peuple et, quand vous partirez, vous ne partirez pas les mains vides.
22 Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui séjourne chez elle des vases d’argent, des vases d’or et des vêtements. Vous les ferez porter par vos fils et vos filles et vous dépouillerez les Egyptiens.»

traduction  Segond 21 Copyright © 2007 – 2017 Société Biblique de Genève

 

On notera en passant  que Moise ne dit pas dans ce chapitre que les Hébreux doivent  quitter l’Egypte mais simplement se retirer trois jours durant  à des fin sacrificielles, ce qui suppose qu’ils y  reviendront passé ce délai.

verset 18 Permets-nous maintenant de faire trois journées de marche dans le désert pour offrir des sacrifices à l’Eternel, notre Dieu.’

En conclusion, nous dirons que les faussaires laissent des traces du  fait qu’ils s’efforcent de ne pas faire remarquer leurs retouches, en changeant le moins de mots possible et c’est ce souci qui conduit à faire repérer leurs manoeuvres par les chercheurs consciencieux.

 

Mais l’enjeu exégétique principal est bien ici celui de la pluralité des dieux des Hébreux d’une part et de l’existence d’autres dieux de l’autre. Signalons ainsi    Exode 15:11
Qui est comme toi parmi les dieux, ô Eternel? Qui est comme toi magnifique en sainteté, Digne de louanges, Opérant des prodiges Rappelons que le décalogue débute par l’interdiction de rendre un culte à d’autres dieux. Mais les traductions là encore différent : s’agit de ne pas adore un autre dieu ou d’autres dieux et dans ce dernier cas, cela supposerait éventuellement que les Hébreux adorent non pas un dieu mais un ensemble, une communauté de dieux.

 

 

JHB

26/ 12 17

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Catheprdm |
Cathocevennes |
Amour777 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Uliscom
| Homélies pour l'année ...
| Ecoute la vie en toi